Extrait du livre : Conversations avec Dieu. Neale Donald WALSCH

« Comment changer une idée ?

C’est peut-être la question la plus intéressante du livre. La méthode habituelle de création, pour la plupart des humains, est un processus en trois étapes relié à la pensée, à la parole et à l’action.

D’abord, vient la pensée, soit l’idée formatrice, le concept initial. Puis vient la parole. La plupart des pensées finissent par former des mots, des paroles à l’écrit et à l’oral, ce qui apporte une énergie supplémentaire à la pensée et la pousse dans le monde, où elle peut être remarquée par d’autres.

Finalement, dans certains cas, les mots, les paroles sont mises en action et cela donne un résultat, soit une manifestation, dans le monde physique, de ce qui a commencé par une pensée.

Tout, autour de toi, dans le monde créé par l’homme, est né ainsi, ou d’une variante de tout cela. Les trois centres de création ont été utilisés.

A présent vient la question suivante : « comment changer une pensée racine ? Voilà une très bonne question (…). Le moyen le plus rapide de changer une pensée-racine, ou une idée qui l’appuie, est d’inverser le processus pensée-parole-action.

Pose le geste à propose duquel tu veux avoir une nouvelle pensée. Puis, prononce les paroles à propos desquelles tu veux avoir une nouvelle pensée. Si tu fais cela assez souvent, tu formeras le mental à penser autrement.

(…) Te rappelles-tu le vieil adage « pense avant d’agir » (…) et bien oublie-le.

Si tu veux modifier une pensée racine, tu dois d’abord agir avant de penser. (…) Quand tu voudras changer une pensée de base, agis en fonction de la nouvelle pensée que tu auras. Mais tu dois agir rapidementsinon ton esprit tuera l’idée avant que tu t’en rendes compte. J’entends par là que cette idée, ta nouvelle vérité, sera morte en toi avant que tu aies la chance de la connaître.

Lorsque l’occasion se présentera de nouveau, agis donc rapidement. Si tu fais cela assez souvent, ton esprit finira par saisir l’idée. Ce sera ta nouvelle pensée. »

 

On retrouve dans ce texte aussi, l’importance d’écouter son intuition qui se manifeste sous forme d’idée qui nous « tombe dessus » (soufflée par notre âme, nos guides…) avant de laisser son mental prendre le dessus et étouffer cette idée (avec les : mais, est-ce vraiment juste, comment vais-je faire, avec tous les doutes que le mental émet…). Laure